http://www.senat.fr/presse/cp20200522a.html - Mouve

Site d'origine

La commission de la culture et de l’éducation dévoile ses préconisations pour une gestion efficace des effets de la crise sur l’enseignement supérieur


Vendredi 22 mai 2020

Depuis la fermeture des établissements sur l’ensemble du territoire, la commission de la culture et de l’éducation a porté une attention toute particulière à la situation de l’enseignement supérieur et auditionné à ce titre Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation dès les 1er et 6 avril dernier.

La commission a par ailleurs créé un groupe de travail animé par Stéphane Piednoir (LR - Maine-et-Loire), rapporteur des crédits de l’enseignement supérieur, et composé de manière transpartisane, chargé de suivre la gestion de la crise sanitaire dans ce secteur.

Ce groupe a mené un travail d’auditions auprès des principaux acteurs centré sur trois problématiques : la continuité pédagogique, l’organisation des examens et des concours, l’accompagnement sanitaire et social des étudiants. Fort de ces échanges et des remontées d’informations dont ses membres ont été destinataires dans leurs départements respectifs, il constate que la gestion de la crise sanitaire s’est, dans les premières semaines, caractérisée par une réponse globalement réactive et concertée de la part du ministère de l’enseignement supérieur, doublée d’une très grande implication des acteurs du secteur sur le terrain.

Le groupe de travail appelle toutefois à la vigilance

  • la transition entre le second degré et le supérieur pourrait s’avérer délicate, compte tenu des bouleversements de l’année scolaire 2019-2020 ;
  • les limites de l’enseignement supérieur à distance au regard de la fracture numérique qui prive une part non négligeable d’étudiants de la continuité pédagogique ;
  • la mise en place des examens en distanciel interroge tant sur le plan de l’équité entre les candidats que des modalités de surveillance à distance ;
  • l’organisation des concours en présentiel pose un vrai défi en termes de logistique et de sécurité sanitaire;
  • la clarification des moyens dédiés aux mesures d’aide aux étudiants, qui pourraient s’avérer sous-calibrés face à l’ampleur des besoins ;
  • les conséquences financières de la crise sur les Crous qui vont accuser une forte baisse de leurs recettes d’exploitation.

Le groupe de travail formule aussi des préconisations complémentaires pour une gestion des effets de la crise à moyen terme :

  • soutenir les formations professionnalisantes et accompagner les jeunes diplômés 2020 à s’insérer sur le marché du travail, au moyen de mesures incitatives à l’embauche, d’aides ciblées en faveur de la recherche d’emploi, de facilités pour le remboursement des prêts bancaires ;
  • financer le prolongement des contrats doctoraux et postdoctoraux par une augmentation de la subvention pour charges de service public des établissements d’enseignement supérieur et de recherche ;
  • encourager et adapter l’accueil des étudiants internationaux en communiquant davantage, en envisageant des mobilités plus courtes et plus ciblées, en simplifiant les procédures d’obtention de visa, en clarifiant la question d’une éventuelle mise à l’isolement de ces étudiants à leur arrivée ;
  • mieux considérer les études de santé en assouplissant cette année les critères de sélection en Paces, en valorisant les stages effectués dans les services hospitaliers pendant la crise, en attribuant une prime exceptionnelle à l’ensemble des étudiants en médecine, étudiants infirmiers et étudiants techniciens de laboratoire mobilisés durant cette période ;
  • réfléchir à la mise en place d’un plan de rénovation des bâtiments universitaires comme facteur de relance économique.

La synthèse des travaux du groupe de travail est disponible sur le site du Sénat : http://www.senat.fr/fileadmin/Fichiers/Images/commission/affaires_culturelles/documents/GT_enseignement_superieur.pdf

 

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication est présidée par Mme Catherine MORIN-DESAILLY (UC - Seine-Maritime).

Le groupe de travail, animé par Stéphane PIEDNOIR (LR, Maine-et-Loire), est composé de Mireille JOUVE (RDSE, Bouches-du-Rhône), Guy-Dominique KENNEL (LR, Bas-Rhin), Laurent LAFON (UC, Val-de-Marne), Pierre OUZOULIAS (CRCE, Hauts-de-Seine), Olivier PACCAUD (LR, Oise), Sylvie ROBERT (socialiste et républicain, Ille-et-Vilaine).

L'activité du Sénat se déroule dans le strict respect des conditions sanitaires dictées par la nécessité d'enrayer la pandémie du COVID-19.

Contact(s) presse :

level de log mis à 1

Récupération du document http://www.senat.fr/presse/cp20200522a.html.

Récupération de l'URL http://www.senat.fr/presse/cp20200522a.html...

Raccourcis

Commandes

Fermer