http://www.senat.fr/presse/cp20200611b.html - Mouve

Site d'origine

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication appelle de ses vœux une refondation ambitieuse du système de recherche français qui tire les enseignements de la crise sanitaire


Jeudi 11 juin 2020

Afin d’évaluer les conséquences de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 sur le secteur de la recherche, la commission de la culture, de l’éducation et de la communication a mis en place, le 14 avril dernier, un groupe de travail animé par Laure Darcos (LR - Essonne), rapporteure des crédits de la recherche, et composé de manière transpartisane.

À l’issue de leurs travaux, les sénateurs pointent le manque de stratégie nationale de recherche sur la Covid-19 et regrettent l’absence de structure de pilotage unique en ce domaine. Laure Darcos a souligné que « la communauté scientifique s’est mobilisée dans l’urgence, mais aussi dans une certaine confusion, caractérisée par : une gouvernance et une expertise scientifique éclatées, un défaut de régulation et de pilotage des projets de recherche, une compétition entre les équipes contreproductive en l’absence de coordination ».

Estimant que la crise sanitaire a joué le rôle de véritable révélateur des carences du système de recherche français, les sénateurs appellent le Gouvernement à en tirer les conséquences en :

  • confiant la coordination de la recherche sur la Covid-19 à une structure de pilotage unique, chargée de la programmation et du lancement des appels à projets, de l’évaluation des propositions reçues, et de l’attribution des moyens dédiés ;
  • réinvestissant massivement au niveau budgétaire et stratégique dans la recherche biomédicale afin que la France rattrape son retard au niveau international ;
  • mettant un terme à l’érosion constante des dotations de base des laboratoires de recherche, qui sont indispensables au lancement et à la mise en œuvre de projets exploratoires et risqués, ainsi qu’en rééquilibrant la structure de financement de ces laboratoires entre dotations de base et financements sur projets.

Plus globalement, les sénateurs demandent au Gouvernement :

  • d’amorcer sans tarder une trajectoire financière ambitieuse permettant d’atteindre l’objectif de 1 % du PIB consacré à la recherche publique ;
  • de revaloriser fortement la rémunération et la carrière des chercheurs.

Après avoir salué la mobilisation des chercheurs français durant la crise, Catherine Morin-Desailly, Présidente, a estimé que « la recherche française mérite plus que jamais d’obtenir aujourd’hui des moyens financiers à la hauteur de ses missions, une gouvernance efficace et rénovée et le respect intransigeant de l’intégrité scientifique. À l’heure où notre pays est appelé à s’interroger sur sa souveraineté sanitaire, il est urgent de retrouver une ambition pour la recherche française et européenne ».

 

La synthèse des travaux du groupe de travail est disponible sur le site du Sénat :

www.senat.fr/commission/cult/index.html

 

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication est présidée par Catherine MORIN-DESAILLY (UC - Seine-Maritime).

 

Le groupe de travail, animé par Laure Darcos (LR - Essonne), est composé de Catherine Morin-Desailly (UC - Seine-Maritime), Pierre Ouzoulias (CRCE - Hauts-de-Seine), Stéphane Piednoir (LR - Maine-et-Loire), et Sonia de la Provôté (UC - Calvados).

 

L’activité du Sénat se déroule dans le strict respect des conditions sanitaires dictées par la nécessité d’enrayer la pandémie du Covid-19.

Contact(s) presse :

level de log mis à 1

Récupération du document http://www.senat.fr/presse/cp20200611b.html.

Récupération de l'URL http://www.senat.fr/presse/cp20200611b.html...

Raccourcis

Commandes

Fermer