https://www.opendatafrance.net/2020/10/12/la-quinzaine-des-donnees-ouvertes-199-opendata/ - Mouve

Site d'origine

Politique publique de la donnée : tant de freins à lever

La mission politique publique de la donnée a rendu un premier rapport d’étape publié jeudi 8 octobre. Cette mission emmenée par le député (LREM) Eric Bothorel travaille sur l’ouverture des données et codes sources publics ainsi que sur les données d’intérêt général. La mission lance également une consultation pour que chacun puisse contribuer à libérer le potentiel de la donnée.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur La Gazette

« L’open data représente un potentiel de connaissances encore sous-exploité »

Depuis le 1er octobre 2018, l’ouverture des données en matière de marchés publics et de contrats de concession a progressé avec l’obligation de publier les données essentielles des marchés d’un montant égal ou supérieur à 25 000 € HT.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Légibase

Etat des lieux de la politique d’Open Data au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a déployé une politique volontariste d’ouverture des données publiques, motivée d’abord par une exigence de transparence, puis par le potentiel économique. Même si les classements internationaux montrent une dégradation de la position relative du Royaume-Uni, il conserve une avance dans certains domaines, comme les données géospatiales, et ambitionne d’être la « première économie de données aux monde » dans sa National Data Strategy publiée le 9 septembre.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Direction générale du Trésor

Les tribunaux français doivent accélérer leur passage à l’Open Data pour diffuser leurs décisions

Le confinement déclenché par le Coronavirus a montré que la justice française était en panne côté informatisation. Il était impossible aux greffiers de travailler à distance. Quant à la facilité d’accès aux décisions de justice, la route est encore longue constate Guillaume Carrère, DG de Doctrine, une startup qui demande l’accélération de l’Open Data des décisions de justice.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur La revue du digital

La Région Réunion lance sa plateforme Open Data !

Hier, s’est tenue une conférence de presse pour le lancement du site « data.regionreunion.com », en présence de Vincent Payet, Vice-Président de Région, de Jacques PRIOL, membre du groupement Data Publica et de Ysée ROGE de l’entreprise Opendatasoft.

Cette nouvelle plateforme a pour mission de faciliter l’accès et la réutilisation de données publiques par le grand public et les professionnels.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur ActuMédias Outre-Mer

La Caisse des Dépôts ouvre son Open Data sur le vieillissement

Cette base, qui agrège par commune ou par département des données – démographiques, économiques, sanitaires et sociales – de la DRS, de l’Insee et de la Drees, peut par exemple « aider un élu local à améliorer le dimensionnement et l’organisation des aides à domicile pour des personnes âgées en perte d’autonomie ».

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Banque des Territoires

Pour la Cada, les administrations ont encore des efforts à fournir

La publication du rapport d’activité 2019 de la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada) a permis à son ancien président, Marc Dandelot, de faire le bilan de ses cinq années passées à sa tête, qui ont vu le passage d’un droit d’accès aux documents administratifs à un principe d’open data.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur La Gazette

Les données personnelles à l’épreuve de l’open data des décisions de justice : entre principe de transparence de la justice et droit à la vie privée

Que ce soit en France ou au Canada, les données judiciaires font l’objet d’une législation en faveur de l’open data. Les données judiciaires (décisions de justice, plumitifs…) sont mises à la disposition des citoyens gratuitement et de manière électronique, sur Internet. Or, ces données judiciaires comportent une multitude de renseignements personnels. La question qui est au cœur du problème est alors l’affrontement de deux valeurs fondamentales : d’un côté, le droit du public à la transparence de l’administration de la justice, qui justifie que les données judiciaires soient consultables, et de l’autre, le droit de l’individu à la protection de sa vie privée, qui pourrait se retrouver en situation de vulnérabilité.

» Pour lire la suite, rendez-vous sur Lex Electronica

level de log mis à 1

Récupération du document https://www.opendatafrance.net/2020/10/12/la-quinzaine-des-donnees-ouvertes-199-opendata/.

Récupération de l'URL https://www.opendatafrance.net/2020/10/12/la-quinzaine-des-donnees-ouvertes-199-opendata/...

Raccourcis

Commandes

Fermer